Accueil | Nous contacter | 
Accueil
Associatif
Culture
Diasporama
Diplomatie
Divers
Enseignement-Recherche
Médias
Militaire
Professions libéral
Accueil du site > Culture > Culture : La cantatrice de Manni rêve de la SNC

Culture : La cantatrice de Manni rêve de la SNC

lundi 2 juillet 2012

Pour la soixantaine de milliers d’habitants de la commune rurale de Manni et ses environs, à l’est du Burkina Faso, la voix de Dori Foudingnabou, chanteuse traditionnelle gourmantché, est d’or. Dans cette zone située à des centaines de kilomètres de Ouagadougou, impossible d’organiser la moindre manifestation socioculturelle sans associer la cantatrice.

Ainsi ce 11 juin 2012 à Manni, c’est sans surprise pour les locaux, qu’elle fut appelée sur scène. Ce jour là, le ministre Burkinabè des Infrastructures et du Désenclavement, Jean Bertin Ouédraogo, procédait, au nom du Premier ministre Luc Adolphe Tiao, au lancement du financement additionnel du projet sectoriel des transports. Naturellement la prestation de la cantatrice de trente sept ans a donné lieu à une liesse dans le public. Mais, aussi populaire soit-elle, la voix de Dori ne porte encore au-delà de sa zone. Même à Bogandé, chef de la province de la Gnagna dont dépend la commune rurale de Manni, les chansons de Foudingnabou ne sont pas très bien cotées au point qu’à ce jour, la cantatrice n’a encore eu l’honneur de défendre les couleurs de la région de l’est à la Semaine nationale de la culture (SNC).

Optimiste, elle ne désespère pas sur sa participation un jour à la SNC. « Je crois qu’un jour je participerai à la Semaine nationale de la culture. En tout cas, c’est mon rêve », assure t-elle. Sur les raisons de ses difficultés à émerger au niveau régional et national, la cantatrice de Manni évoque des problèmes de moyens et le manque de soutien. Et d’exprimer un cri de cœur à l’attention des personnes de bonne volonté. « Pour moi, tous les soutiens sont les bienvenus, qu’ils viennent des autorités ou des gens de bon cœur, parce que j’en ai tellement besoin pour aller de l’avant », clame t-elle.

Dori totalise aujourd’hui une quinzaine d’années dans la chanson. Mariée et mère de sept enfants, elle semble plus que jamais engagée dans la musique traditionnelle de son terroir qu’elle aimerait faire connaître au niveau régional et national. Elle chante entre autres thèmes, l’amour, la paix, la solidarité et se dit opposée aux pratiques rétrogrades comme l’excision, le mariage forcé.

Grégoire B. BAZIE

Fasorama (Les gens du Faso)

Copyright © 2010-2012 Fasorama.bf by lefaso.net - Tous droits réservés | Design by NTS-Solution | Se connecter | Plan du site | RSS 2.0