Accueil | Nous contacter | 
Accueil
Associatif
Culture
Diasporama
Diplomatie
Divers
Enseignement-Recherche
Médias
Militaire
Professions libéral
Accueil > Zoom sur... > Parfait Design, coiffeur de femmes : « On m’a traité d’homosexuel… (...)

Parfait Design, coiffeur de femmes : « On m’a traité d’homosexuel… »

LEFASO.NET

lundi 8 juillet 2019

La coiffure féminine n’est plus une question de femmes à femmes au Burkina. En effet, des hommes se lancent de plus en plus dans le domaine. Certains d’entre eux se sont même fait une renommée. C’est le cas de Parfait Design, à l’état civil Parfait Nikiéma. Ce coiffeur s’attèle à rendre belles les femmes, en plus de confectionner des perruques.

Dans ce salon de coiffure féminine situé dans le quartier Zone 1 de Ouagadougou, le coiffeur, qui est aussi le propriétaire, est un homme. Il se fait appeler Parfait Design. Mais à l’état civil, il se nomme Parfait Nikiéma. Ce jeune Burkinabè est aujourd’hui l’un des coiffeurs de renom dans la capitale. Ici défilent des femmes désireuses de se faire une beauté. Tel un artiste devant son chef-d’œuvre, le capilliculteur s’applique à satisfaire ses clientes.

Pourtant, au départ, Parfait Nikiéma coiffait les hommes. Par curiosité, et à force de voir, sur les réseaux sociaux, des hommes coiffer des femmes, il décide de se jeter à l’eau. C’était en 2010. « Je me suis dit : pourquoi ne pas essayer ? Ça va être un défi à relever pour moi », se souvient-il. Cet autodidacte a appris la coiffure essentiellement sur Internet.

Les préjugés

Les hommes coiffeurs de femmes sont souvent mal perçus dans la société burkinabè. Ils sont parfois victimes de moqueries et de préjugés de toutes sortes. Et Parfait Nikiéma n’a pas fait l’exception. « On m’a traité d’homosexuel, d’être un homme à femmes, de faire la honte des hommes... Un Mossi qui fait la coiffure pour femmes ? C’est la question qu’on me pose constamment ». Pourtant, martèle le coiffeur, il n’en est rien : « Je suis en couple et j’ai une fille ». Ces critiques renforcent Parfait Nikiéma qui dit rester concentré sur sa carrière. Heureusement, sa famille lui témoigne un soutien sans faille. Sa mère, durant son apprentissage, lui a même acheté une tête de mannequin (utilisée pour apprendre la coiffure).

Le roi des perruques

Les coiffures standards (tresses, tissages, nattes, etc.) sont en déclin. En effet, les femmes ont désormais un penchant pour les perruques. Dans le passé, elles étaient portées pour se déguiser ou cacher les défauts de la chevelure. Aujourd’hui, la perruque est devenue un véritable accessoire pour les femmes. Conscient de cette évolution, Parfait Design décide d’être le spécialiste des perruques. Il ouvre un salon complètement dédié à la confection de perruques.

« J’ai commencé à regarder les vidéos sur YouTube. À force de travailler, aujourd’hui je maîtrise la confection des perruques ». Pour son plus grand bonheur, la majorité des clientes viennent pour les perruques. Les mèches naturelles sont la matière préférée du coiffeur. Il effectue des voyages au Nigeria pour se ravitailler en mèches. Les prix de ses perruques vont de 10 000 à 350 000 francs CFA, et il peut faire un chiffre d’affaires de 500 000 F CFA par mois. Pour lui, la coiffure nourrit son homme.

Des clientes sous le charme

Les clientes de Parfait Design se disent satisfaites. Elles trouvent même qu’il est plus performant que certaines coiffeuses. Sally est une fidèle cliente du coiffeur. Elle dit ne ressentir aucune gêne d’être coiffée par un homme. « Je commande ses perruques, il me coiffe aussi. Ce qui me plaît chez lui, c’est son accueil ; il est patient et il reste tout le temps à l’écoute », confie la cliente. Et Parfait Design de dire en souriant : « Si tu as pu supporter les caprices des femmes, c’est que tu peux tout supporter ». Les clés pour satisfaire les femmes, selon lui, c’est tout simplement la patience et la compréhension.

Le coiffeur souhaite élargir son entreprise. En plus de ses deux salons, il veut former d’autres personnes à son art. Car, dit-il, « femme comme garçon, la coiffure n’est pas faite pour un genre en particulier. »

Samirah BATIONO
Lefaso.net

Copyright © 2010-2012 Fasorama.bf by lefaso.net - Tous droits réservés | Design by NTS-Solution | Se connecter | Plan du site | RSS 2.0